Les navettes autonomes ? vous commencez à les apercevoir dans vos rues. Des prototypes testés dans les centres villes, les aérogares ainsi que sur les campus. Doté de capteurs de mouvement et de multiples caméras, ils s’adaptent parfaitement à l’environnement urbain. Une nouvelle solution qui répond aux problèmes de fluidité du transport urbain. Un concept matérialisé par Navya une startup lyonnaise, à l’origine des navettes autonomes utilisées à Lyon et sur le parvis de la Défense, à Paris.

Séduit à l’idée d’implanter ces navettes dans les 23 aéroports de France, le groupe ADP fait appel aux services de cette jeune société pour faciliter les accès en zone aéroportuaire. Une phase d’essai est donc en cours avant une ouverture au grand public courant 2018.

Une innovation qui a ravi Edward Arkwright, directeur général exécutif du groupe : « l’idée est de voir comment on peut intégrer un véhicule autonome (présenté à l’occasion du « Airport startup Day » au terminal 2F) avec la circulation existante.

 

Une circulation dense, la navette serait la solution tant espérée ?

Le défi est de taille : placer les navettes dans une zone dense aux accès étroits et aux axes routiers très fréquentés. Dans une optique de réduction du trafic de la zone aéroportuaire, les navettes répondent à une contrainte causée par une circulation en constante augmentation.  D’après le journal la Tribune, plus de 65,9 millions de passagers en 2016 ont empruntés les terminaux. Un chiffre croissant auquel s’ajoutent les 90 000 salariés. Les navettes pourraient accueillir entre 10 à 15 personnes.

 

Ouverture au grand public à partir de 2018

La phase d’expérimentation durera 6 mois avec des tests sur des trajets de 600 mètres, entre CDG1 et le RER B et passant par la zone hotellière proche. Dans un premier temps elle sera uniquement faite de tests internes menés par le groupe ADP avant de donner un accès au public dans un second temps. Le défi ne s’arrête pas à nos frontières. De nombreux aéroports se sont penchés sur le projet dont les enjeux révèlent une vraie compétitivité technologique autour des hubs. Le passager se réjouit déjà à l’idée de prendre une navette sans chauffeur et disponible 7/7.

Voilà un projet innovant qui va changer progressivement le quotidien de l’aéroport, rapprochant peu à peu Roissy Charles de Gaulle des « Smart Airport » de demain.